Fabien Marais

Fabien Marais est né comme ça, facilement, car son corps était déjà plus long que large.
Ce type de corps se faisait alors beaucoup dans la deuxième moitié des années 70, malheureusement aujourd’hui il y en a de moins en moins, ce qui fait de lui un pur produit vintage très recherché sur les forums de collectionneurs. Il cultive ensuite cet atout que la nature lui a donné en le faisant grandir à force de nourriture, d’eau fraîche et de l’amour de ses parents qui, comme aux plantes, lui ont beaucoup parlé. Un jour, rue du Gros Horloge, il assassina par mégarde un clown-mime avec un pic à glace et lui vola toutes ses affaires. Affreusement meurtri par la culpabilité, il décide d’aller manger une glace et c’est là, en donnant au marchand la monnaie trouvée dans la valise du clown, qu’au beau milieu des fleurs arroseuses, des chaussettes en 52 et des clopes, où il en reste encore un peu, c’est là qu’il découvre la carte de comédien professionnel que le clown gardait précieusement emballée dans un sac en papier avec encore des miettes de croissant dedans. C’est ainsi qu’avec son grand corps il devint comédien et, de fil en aiguille, fonda Acid Kostik, mais c’est une autre histoire…
Aujourd’hui, il joue avec les plus grands : mais aussi avec Yann Berthelot, Julien Flematti et Franswa Henry.

Fabien Marais
Fabien Marais